Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les national-bolchéviques bien avant Edouard Limonov

28 mai 2012 | Les national-bolchéviques bien avant Edouard Limonov

"Demain", numéro 4 de la revue mensuelle de la section parisienne de l'Union  des Nationaux-bolchéviques russes ( national-maximalistes). Cette publication avait la curieuse particularité de réserver tous les numéros pairs de la revue aux membres de l'Union, elle était donc confidentielle et tirée sur ronéo à 300 exemplaires. Les numéros impairs, eux étaient vendus en kiosque et leur tirage atteignait 2500 exemplaires.

 Le principal idéologue de la revue était le Prince Iouri Chirinsky, amateur de chiens de race et chauffeur de taxi par nécessité.  Il fut le premier national-bolchévique de l'émigration russe ou plûtot "national-maximaliste". Il affirmait avoir été le premier à "inventer" le fascisme à Moscou en 1917. L'idéologie de Chirinsky était axée sur l'idée d'un messianisme russe, sur l'idée d'un peuple russe élu, le "peuple de Dieu". L'idéologie et le programme des national-maximalistes semblaient se rapprocher au début de ceux des faschistes mais s'en éloignèrent rapidement, les nationaux maximalistes rejettant les thèses raciales et l'horreur de la politique d' Adolf Hitler. Ils considéraient qu'il fallait s'allier aux bolchéviques tant que la terre russe était en danger quitte à régler ses comptes avec le régime soviétique ensuite. Le prince Chirinsky est mort dans un camp de concentration nazi en 1942, battu à mort en prenant la défense d'un camarade ou fusillé selon les témoignages.

Il est curieux de noter que la couverture de la revue, est l'oeuvre de Valentin Andreev ( dec 1912 - avril 1988), fils de l'écrivain Léonid Andreev. Il peignait des paysages, il exécuta le portrait de nombreuses personnalités de l'émigration russe ( Lifar, Alexis Remizov, Boris Zaïtsev etc). Il illustra la revue du Prince Chirinsky mais aussi la couverture du roman de Gazdanov "Une soirée avec Claire" (1929). Il conserva longtemps les archives de son père, puis en transmit une grande partie aux Archives russes. En 1960 il publia un ouvrage sur Léonid Andreev.

Valentin Léonidovitch Andreev est enterré au cimetière russe de Saint Geneviève des Bois près de Paris.

 

zavtra 003.JPG

18:35 Publié dans Revues, journaux | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.