Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Recueil L’épi, « Les écrivains russes à la jeunesse russe »

19 octobre 2011 | Recueil L’épi, « Les écrivains russes à la jeunesse russe »

 

Putov 003.JPG

  Recueil L’épi, « Les écrivains russes à la jeunesse russe »

 

 

Edition du Foyer pour garçons russes de Chaville 1928

Couverture illustrée par Ivan Bilibine

 

Ce petit recueil est édité en soutien au foyer pour garçons russes de Chaville près de Paris.

Un comité exceptionnel a été créé à Paris au début des années 1920 pour venir en aide aux enfants de l’émigration russe en difficulté. Le comte M.N Grabbe en fut le premier président. Une vaste campagne de collecte de fonds a été organisée dans l’émigration russe en France. Les peintres, écrivains et scientifiques russes se mobilisèrent pour cette cause. Un nouveau comité fut créé sous la direction de la Grande Duchesse Maria Pavlovna et du métropolite Euloge.

En novembre 1926 il fut possible d’ouvrir grâce aux dons le foyer de Chaville. Près de 23 garçons y furent accueillis dès l’ouverture.

 

Chavilles 007.jpg

Chavile 008.jpg

 

 

 

Appel des écrivains, scientifiques, artistes et peintres russes

 

« Un des devoirs de l’émigration russe dispersée dans le monde est d’éduquer les enfants dans l’esprit de la culture russe. Les futurs citoyens de la Russie devront sauver la culture russe actuellement moribonde dans leur patrie.

Leur  destin est de rendre à la Russie sa place dans le rang des nations, de rétablir l’ordre social, de faire renaitre la pensée et la création russes.

La vie des enfants russes est dure en exil. Le Comité de patronage des enfants russes en France a rassemblé des documents parlants. Parmi les enfants scolarisés certains vivent dans des garages, des locaux non chauffés, certains passent leurs nuits dans des foyers pour sans abris, préparent leurs devoirs dans le métro ou dans la rue. Après l’école ils partent travailler toute la nuit, ils ont faim, ils vivent dans la souffrance et les privations. Le Comité doit sans tarder ouvrir un lieu de refuge aux garçons dans le besoin pour leur offrir le gîte et le couvert et suivre leur scolarité.

Nous considérons qu’il est de notre devoir de lancer cet appel à toutes les personnes russes ou non, pour qu’elles viennent au secours des malheureux enfants russes. »

 

 Signatures: 

 

Ivan Bounine, Nadejda Teffi, Ivan Chmelev, Ivan Bilibine, Vl Lodygensky, F Maliavine, Prof Koulman, Prof Goulevitch, M. Aldanov, , Prof Kouzmine-Karavaev, Boris Zaitsev, Alexandre Iablonovsky, Sorine, K. Balmont, Serge Iablonovsky, Dimitri Stelletsky, A. Kouprine, P Struve, P. Nilous, Prof Bernadsky, A Tcherny, Prof Michel Doguel, Prof A. Antsiferov, Prof I Alexensky, Marina Tsvetaeva, Prof Eliachevitch, Nicolas Rochtchine

22:00 Publié dans Associations, écoles, unions russes, Bilibine Ivan | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Pour l'exposition

Écrit par : Jobert | 01 avril 2012

Les commentaires sont fermés.