Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Une petite maison heureuse" de Khodassévitch

19 juillet 2007 | "Une petite maison heureuse" de Khodassévitch

Réédition dans l'émigration russe du deuxième recueil de poésie de Vladislav Khodassevitch; "Une petite maison heureuse". Edition Z.I Grjebina, Berlin, Pétersbourg, Moscou, 1922. Livre broché de 74 pages
Vladislav Khodassevitch est né en 1886 à Moscou, il est mort à Billancourt près de Paris en 1939. Le grand poète Nicolas Goumilev remarque ses deux premiers recueils de poésie dont cette "Petite maison heureuse", édités à Moscou. Il publie des articles critiques et enseigne à Moscou dans les studios du Proletcult en 1918 et 1919. En 1920 -1922, il habite à Petrograd. Il émigre avec Nina Berberova à Berlin en 1922. Il édite une anthologie de la poésie juive dont il a traduit les poèmes lui-même. Il s'installe ensuite à Paris. En France il ne publie qu'un seul recueil de poésie, en 1927, avec un choix de 26 poémes écris entre 1922 et 1926. Khodassevitch a peu écrit de poémes en France, il est possible qu'une partie soit restée dans les archives de sa deuxième compagne ( après Nina Berberova) qui furent saisies par les nazis après l'arrestation et la mort de cette dernière dans un camp d'extermination.
Vladislav Khodassevitch fut hostile au régime soviétique et ses poèmes ne circulaient qu'en "samizdat". Ses oeuvres complètes furent rééditées après la péréstroika en Russie.

9d7d6cb4781ee010266582c3a3a26981.jpg



Portrait de Vladislav Khodassevitch par Georges Annenkov en page de garde, daté de 1921 et signée des initiales.

Georges (Iouri ou Youri) Annenkoff (Annenkov), né en 1889, est mort à Paris en 1974. Il est peintre, décorateur, portraitiste, illustrateur, écrivain (pseudo Temiriazev), déjà connu en Russie avant l'émigration. En 1911, il voyage à Paris, étudie à la "Grande Chaumière" et à "La Palette", féquente des peintres et illustrateurs français (Valloton par exemple). En 1913 il revient à Petersbourg où il mène une carrière très riche de décorateur de théatre.
Avant la révolution il entame sa célèbre série de portraits des peintres, écrivains et hommes politiques russes (dont Akhmatova,
Remizov, Benois, Evreinov, Pasternak etc) publiés en partie en 1922 à Prague dans l'album "Portraits". Jusqu'en 1924, il travaille beaucoup pour le théatre d'Evreinov et d'autres auteurs. Il émigre définitivememt en en 1924 et s'installe à Paris. Dans l'émigration il continue son travail pour le théatre mais aussi pour le cinéma. Il illustre de très nombreux livres d'auteurs français ou russes.
Son livre de souvenirs illustré en deux volumes a été édité à New-York en 1966 par Inter-Language Literary Associates (People and Portraits a Tragic Cycle) avec une introduction de Waldemar Georges. Multitude d'anecdotes et de superbes portraits dessinés de personnalités, d'André Gide, Gérard Philippe à
Remizov ou Blok.

22:50 Publié dans Khodassevitch Vladislav, Poètes de l'émigration russe | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Khodassevitch, Berberova, Annenkov

Commentaires

Ce livre en tant qu'objet est très beau: les caractères , la reliure du passé ...et j'en aime le titre....le lire....

Écrit par : Araxie | 08 août 2007

Les commentaires sont fermés.