Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nous le croyons! La Russie sera la Russie!

05 juillet 2012 | Nous le croyons! La Russie sera la Russie!

"Nous le croyons! La Russie sera la Russie!"

Inscription autographe de Victor Nekrassov sur la page de garde de la revue des dissidents russes "Continent". L'inscription est datée des premiers jours de la nouvelle vie d'émigré russe de l'auteur, en décembre 1974.

kontinent 003.JPG

Victor Nekrassov est né à Kiev en juin 1911. Pendant la seconde guerre mondiale il fut officier dans un régiment de sapeurs, participa à la bataille de Stalingrad et fut membre du parti de 1944 à 1973. Après une blessure reçue en Pologne il fut démobilisé avec le grade de capitaine.

En 1946, Victor Nekrassov publie dans le journal Znamia une nouvelle intitulée "Dans les tranchées de Stalingrad" écrite dans un style réaliste pour l'époque. Il devint très rapidement célèbre en URSS. Sa nouvelle fut tirées à des millions d'exemplaires et traduite dans une trentaine de langues. Staline lui-même la lit et accorde à l'auteur le Prix Staline.

Dès la fin des années 1950, Victor Nekrassov fait entendre une voix différente. Il milite pour la reconnaissance des massacres de juifs par les nazis à Babij-Yar et la création d'un monument commémoratif.

En 1966 il signe avec André Sakharov et 25 autres personnes une lettre adressée à Léonid Brejnev mettant en garde contre les tentations de réhabilitation de Joseph Staline. En 1973 il est exclu du parti, en 1974 son appartement est perquisitionné. En septembre 1974 Victor Nekrassov prend l'avion pour Zurich, puis s'installe près de Paris chez les Siniavsky

Vladimir Maximov, lui propose de travailler dans sa revue "Continent".

En 1987, au début de la péréstroika en URSS, Victor Nekrassov meurt d'un cancer des poumons. Il est enterré au cimetière russe de Sainte Geneviève des Bois près de Paris.

Il publie une dernière nouvelle à Paris en 1986 "Une petite histoire triste" qui retrace la vie de trois amis entre exil et tristesse.

11:15 Publié dans Dissidents | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nekrassov victor

Les commentaires sont fermés.