Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Alphabet en images d'Alexandre Benois

20 août 2010 | Alphabet en images d'Alexandre Benois

"Un noir" première image du célèbre alphabet d'Alexandre Benois édité à Saint-Pétersbourg le 24 octobre 1904. Ce livre est l'un des plus beaux exemples du livre illustré russe pour enfants du début du siècle dernier, malheureusement difficile à trouver en bon état (d'où les traces de mouillures sur le côté!).

Alexandre Benois est né le 3 mai 1870 à Saint-Pétersbourg, il est mort à Paris le 9 novembre 1960. Il appartenait à une célèbre famille d'artistes et d'architectes d'origine française émigrés en Russie en 1794. Sa ville natale avec son architecture classique a fortement inspiré don oeuvre graphique, dès son enfance Alexandre étudiait le dessin avec son frère Albert Benois. En 1885-1890 pendant ses études au lycée il fait connaissance avec Serge de Diaghilev et Léon Bakst. A la fin des années 1890 il devint un des inspirateurs du célèbre mouvement "Le Monde de l'Art" ainsi que l'auteur régulier dans la revue du même nom éditée par S. de Diaghilev de 1898 à 1904. A cette époque il collabore ou initie de nombreuses revues d'art écrivant des articles sur l'histoire de l'art, l'architecture, le théatre, décrivant les nombreuses expositions d'art.

Dans son oeuvre graphique il puise son inspiration dans le Grand siècle, le début du XIXème. Il crée la série d'aquarelles "Dernières promenades de Louis XIV", une série de gouaches "L'histoire russe en images" (Saint-Pétersbourg 1910). Il peint des aquarelles des architectures de sa ville natale, de Pavlovsk, de Tsarskoie Selo, il voyage en Italie, en France, en Suisse.

Avec ses amis du "Monde de l'Art" il révolutionne l'art du livre illustré, en illustrant parmi d'autres ouvrages "La Dame de pique" ou "Le cavalier d'airain" de A.S Pouchkine.

En 1906, Alexandre Benois est l'un des initiateurs de l'exposition retrospective d'art russe au Salon d'Automne à Paris (Il est décoré de la Légion d'Honneur la même année). En Russie il travaille avec Diaghilev , travaille pour le ballet, collabore avec Fokine. En 1913-1915 il est le principal décorateur du MKhAT (théatre d'art de Moscou).

Après la révolution il travaille activement pour les musées russes, pour les théatres de Pétrograd en tant que régisseur et peintre mais en 1926, lors de l'un de ses fréquents déplacements à l'étranger, il décide de ne pas rentrer en Russie et s'installe à Paris.

En France il travaille avec Ida Rubinstein, Diaghilev, travaille sur les ballets de Stravinsky. Il collabore avec "l'Opéra privé russe de Paris" ou le "Ballet russe de Monte-Carlo", La Comédie française, l'Opéra comique, la Scala de Milan etc.

En 1930 il publie des fragments de ses mémoires  dans la revue "Les Annales russes", des articles pour "Les dernières nouvelles". Il prépare activement avec le "Comité Pouchkine" à Paris en 1937 la célébration du centième anniversaire de la mort du grand poète russe.

Alexandre Benois a participé aux expositions d'art russe à Bruxelles en 1928 et en 1930, à Belgrade en 1930, à Berlin en 1930, à Paris en 1921 et en 1932, à Prague en 1935, à Manchester en 1939.

Ses expositions personnelles ont eu lieu à Paris (1926,1929,1953), Londres (1936,1937,1939,1959,1960), Côme (Italie) (1955) etc.

Il est enterré au cimetière des Batignoles à Paris.

Source : Dictionnaire biographique des artistes de l’émigration russe, édition Notabene Saint-Pétersbourg 1999. O.L Leikind, C.V Makhrov, D Severioukine.

10:20 Publié dans Benois Alexandre, Peintres, Sculpteurs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : art, russie, alexandre benois

Commentaires

Bonjour ! Etant enfant , j'ai eu le loisir de visiter son atelier- Rue Auguste Vitu Paris 15 - Est ce bien là qu'il habitait ? Un de ses proches était aussi Peintre et faisait des "piges" en tant que figurant dans les films ( Alexandre Benois ) . Ils étaient dans la famille assez doués !

Écrit par : samsonov | 30 août 2010

Les commentaires sont fermés.