Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vassili Victorovitch Poustochkine. Paysage de Fontainebleau

13 juin 2008 | Vassili Victorovitch Poustochkine. Paysage de Fontainebleau

Paysage de la région de Fontainebleau situé à Chalon.

« Vassili Victorovitch Poustochkine est né le 23 février 1897 dans la province de Volynie, il est mort le 16 mai 1974 à l’hôpital d’Argenteuil dans la banlieue parisienne.
A Moscou il fait des études au
corps des cadets. Il assiste aux cours à l’Institut d’art Stroganov chez Ivan.N Pavlov et V.D Falileev. En 1914 il est appelé sous les drapeaux, mais rentre vite chez lui en raison de son jeune âge. En 1918 il se retrouve à Kiev, où il participe à une exposition municipale. En 1919-20 il combat dans les troupes du général blanc S.N Bulakh-Balakhovitch en Biélorussie et en Pologne.

En janvier 1921 il obtient un contrat de travail dans les mines en France mais dès octobre de la même année il s’installe à Paris. Il trouve un emploi dans l’atelier du sculpteur Alexandre Blasis lui-même émigré à Paris en 1920 puis parti aux USA en 1922. En 1922 il grave une série de bois et participe à une exposition au café « Le Parnasse » par la Société des peintres et sculpteurs. En 1924 il expose au salon de la Société des artistes français, il est inscrit la même année à l’Union des artistes russes en France. En 1926 il participe au groupe « La Horde de Montparnasse » et en 27 au "Groupement amical des Artistes ».
Vers la fin des années vingt Vassili travaille comme dessinateur et graveur dans un atelier de menuiserie, il participe au tournage d’un film du réalisateur N Roudakoff aux studios « Albatros ». Il travaille au service de publicité de l’entreprise « Les Trois quartiers », crée des polices de caractères pour des publicités des magasins « Horizons de France ». Il vécut des périodes de
chômage pendant les années de crise. En URSS ses œuvres furent exposées en 1927 et 29 à diverses expositions.
A partir de 1931 Vassili Poustochkine peint des paysages miniature qu’il expose et vend dans la rue, au début sous le pseudonyme de « Efo » puis sous sa propre signature.

826131bd4c9942ee83fa25fb0386423c.jpg

Entre 1933 et 1945 il vit à Neuilly dans la banlieue parisienne, il réalise des cartons pour illustrer des tissus. En 1943 il expose dans le magasin de tissus « Corot », en 1944 au Salon d’Hiver du Musée d’Art Moderne de Paris.
Les dernières années de sa vie il continue la peinture sur tissus, jusqu’à la disparition de cet art pour des raisons de progrès technique. Dans les années 1960 il peint des vues de Paris et des paysages et les vend dans la rue dans le Quartier Latin à Paris. En 1970 il s’installe dans la maison de retraite du
Zemgor. Il continue à peindre et se rend souvent à Paris pour vendre ses tableaux. Jusqu’à la fin de sa vie il a le statut de réfugié russe avec un passeport « Nansen » »

Extrait (légèrement abrégé) du Dictionnaire biographique des artistes de l’émigration russe, édition Notabene Saint-Pétersbourg 1999. O.L Leikind, C.V Makhrov, D Severioukine.

Un mémoire de la Faculté de Médecine de Rennes écrit par A. Hippeau, a été consacré à Vassili Poustochkine en 1991.
« Art, exil et vieillissement : l’œuvre et la vie du peintre Basile Poustochkine »

22:40 Publié dans Peintres, Sculpteurs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poustochkine, russie, culture, littérature

Les commentaires sont fermés.