Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Marxisme et religion" de Nicolas Berdiaev

31 mai 2007 | "Marxisme et religion" de Nicolas Berdiaev

Petit livre de Nicolas Berdiaev. N° 9 de la série "Christianisme, athéisme et temps présent" édité aux éditions YMCA-PRESS à Paris conjointement avec les éditions polonaises "Dobro" en 1929.

medium_Potapoff_Berdiaev_004.jpg

Professeur N.A Berdiaev "Marxisme et religion ( La religion comme instrument de pouvoir et d'exploitation" )

medium_Potapoff_Berdiaev_006.jpg

Dépôt de l'édition YMCA PRESS 10, boulevard Montparnasse, Paris XVe, FRANCE

Nicolas Alexandrovitch Berdiaev (1874 Région de Kiev-1948 Paris).Philosophe, il est exclu de l'Université de Kiev pour activités révolutionnaires en 1894 et exilé à Vologda. Il est membre du parti social démocrate. Berdiaev rompt avec le marxisme en 1901, étudie en Allemagne, participe en 1909 au recueil "Les Jalons" qui cherche à réconcilier l'intelligentsia avec les valeurs spirituelles et la légitimité de l'Etat. En 1911, Berdiaev s'affirme comme philosophe de la liberté. Elu professeur à l'Université de Moscou en 1917 il en est exclu l'année suivante. Banni en 1922, il s'installe à Berlin, puis à partir de 1925, à Clamart près de Paris. Il dirige l'Académie de philosophie religieuse qu'il avait créé à Berlin et transféré à Paris. Ses ouvrages sont traduits dans plusieurs langues.
Berdiaev a dénoncé, l'un des premiers « le messianisme de la race élue et de la classe élue ». Se dressant contre toutes les formes d'oppression sociale, politique, religieuse, dépersonnalisantes et déshumanisantes
Berdiaev est une des figures les plus marquantes de
la renaissance philosophique et religieuse de l'émigration russe ( et de la Russie dans les années précédent la révolution)


Nicolas Berdiaev fut expulsé de Russie à l'automne 1922 avec 60 autres penseurs ( Serge Boulgakov, I.A Iljine, L. Karsavine, Vicheslavtsev etc), hommes politiques, savants, ingénieurs, ils furent expusés sur deux bateaux au départ de Pétrograd. Cette expulsion de l'intelligentsia russe a marqué le réel début de la lutte du pouvoir soviétique contre toute pensée autre ou dissidence. Cet épisode nommé par la suite "Bateau des philosophes" est considéré par certains comme l'acte fondateur d'une Russie émigrée hors frontières.

Basile Zenkovski écrivait dans son "Histoire de la philosophie russe" -"Quand en 1922 le pouvoir a chassé de Russie les représentants les plus brillants de la pensée religieuse et philosophique, leur oeuvre philosophique, discrète en Russie, a fleuri justement dans l'émigration, donnant toute une série de travaux philosophiques extraordinaires. Les philosophes restés en Russie ( Lopatine, mort de faim, Florensky, envoyé en Sibérie, Chpet envoyé en relégation, Lossev qui s'est tu et dont on a perdu la trace) sont sorti de scène"


Sources "L'exil ou le poteau d'exécution 1921-1923" déportation de l'intelligentsia dans les archives de la V Tch K et du Gépéou , "Russkii Put'" 2005.

22:15 Publié dans ACER (Action Chretienne des Etudiants Russes), Orthodoxie,théologiens, | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : berdiaev

Les commentaires sont fermés.