Le quatuor Kedroff

09 avril 2007 | Le quatuor Kedroff

Programme du célèbre quatuor vocal Kedroff à la Salle Gaveau à Paris le 29 avril 1947 à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa fondation. N.Kedroff ténor, B.Akiaroff ténor, N Kritchenko Baryton, B. Borissoff basse.
Les discours à la célébration de la mémoire de N.N.Kedroff père seront prononcés par le prince Wladimir Troubetzkoy, par Paul Kovalov Directeur du Conservatoire Russe à Paris de la SMRE, M Pierre Kovalevsky Docteur de l'Université de Paris, Marcel Dupré.
Le programme est composé de chants de l'Eglise russe ( Ippolitoff-Ivanoff, Tchesnokoff, Kedroff) de chants populaires russes (Nekrassoff, Rimsky-Korsakoff, Gretchaninoff), de compositeurs russes (Borodine, César Cui, Rubinstein, Arensky), de chants orientaux (N.Tcherepnine, Rubinstein).


medium_Kedr_Moroz_Eltch_005.jpg



N.N.Kedroff
"Le fondateur du Quatuor Kedroff nous apparait non seulement comme le créateur de son propre quatuor, mais comme celui de tout cet art du chant à quatre. Jamais aucun autre Quatuor n'a pu atteindre une pareille perfection ni une pareille virtuosité.
C'est en 1897 qu'il apparait devant le public sous le nom de "Quatuor vocal de Saint-Petersbourg", dans sa première composition : Karkline, Varzar, Kedroff, Jdanoff. Le succès fut immense. Quatre ans plus tard, nous voyons le Quatuor dans sa nouvelle composition : Tchouprinnikoff, Sofonoff, Kedroff, Kastorsky. Ce fut Diaguileff qui organisa en 1907 la première tournée en Europe, elle obtint un véritable triomphe. Pendant cette tournée, Kastorsky fut remplacé par le frère de Nicolas Kedroff, Constantin Kedroff, et ce fut à cette époque que le Quatuor prit le nom de "Quatuor Kedroff". L'art du chant à quatre fut porté à un tel degré de perfection que
Chaliapine, en écoutant le Quatuor s'exclamait :" C'est un miracle de l'art vocal".
En 1930, nous voyons la première apparition dans le Quatuor du jeune Nicolas Kedroff, qui en 1937, prend définitivement la place du premier ténor, secondant son père comme directeur musical.
La guerre, la longue captivité de Kedroff fils et la mort subite de son père (en 1940) ont interrompu l'activité du Quatuor mais sitôt les hostilités terminées, Kedroff fils reprend ardemment l'oeuvre de son père et, avec l'aide de trois brillants artistes d'opéra russe, grands spécialistes du chant d'ensemble : B Akiaroff, N.Kiritchenko et B. Borissoff, il réorganise son Quatuor et obtient immédiatement un grand succès en France et à l'étranger.
Profitant de l'érudition et la technique propre à un véritable chef, Kedroff fils commença par renouveler le répertoire du Quatuor en y introduisant des oeuvres de
compositeurs contemporains, russes et étrangers, ainsi qu'un nombre considérable de ses propres compositions. Entre autres toute une série de morceaux spécialement arrangés avec le piano, dont le concours ne se limite pas par un simple accompagnement, mais y intervient en tant que soliste en partie égale aux autres membres de l'ensemble.
Idée audacieuse, mais dont le succès est d'autant plus certain que Nicolas Kedroff est un pianiste remarquable.
Ce concert étant consacré à la mémoire de N.Kedroff père, les dernières créations du Quatuor ne figurent pas au programme, Kedroff fils voulant rappeler à la mémoire du public les oeuvres les plus aimées et les plus souvent exécutées par son père."

23:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quatuor kedroff, pierre kovalevsky, césar cui, kedroff

Les commentaires sont fermés.